Rechercher
  • Léa Gris

La motivation

Dernière mise à jour : août 9



« Le concept de motivation représente

le construit hypothétique utilisé afin

de décrire les forces INTERNES et/ou EXTERNES produisant le déclenchement, la direction, l’intensité, la persistance

et l’arrêt du comportement. »

(Vallerand & Thill, 1993)


Lorsque l’on étudie qualitativement la motivation il semblerait que - à partir du moment où nous faisons quelque chose - nous soyons tous motivés mais de manières différentes ; ce qui aura des conséquences sur nos actions, nos réactions et notre comportement…





Notre motivation peut être intrinsèque, c’est-à-dire que nous sommes motivés par l’activité elle-même, elle est autotélique. La motivation intrinsèque peut être :


- La stimulation (émotions positives, sensations fortes, excitation vis-à-vis de notre activité…)


- La connaissance (prendre plaisir à développer sa culture, apprendre de nouvelles choses, faire des découvertes…)


- L’accomplissement (réalisation de soi, réussir des choses difficiles, maîtriser des aspects fondamentaux…)





Notre motivation peut être extrinsèque, nous réaliserons alors une action, non pas pour son intérêt en soi, mais dans le but d’atteindre une conséquence positive (récompense) ou éviter une conséquence désagréable (punition). Le fait que la récompense ou la punition soit contingente ou non à la tâche (ou à la performance) va également impacter la motivation !


La motivation extrinsèque peut-être :


- Intégrée : Je conçois l’activité comme cohérente de façon globale avec mes valeurs, ma personnalité, ma façon de vivre, etc…


- Identifiée : Je fais le choix d’adopter un comportement pour atteindre un objectif personnel (gagner de l'argent, perdre du poids, être en meilleure santé physique…).


- Introjectée : J’agis en réponse à une pression personnelle (préserver mon image, éviter de culpabiliser…).


- Externe : J’agis sous la contrainte -consciente ou non- de mon environnement (mes ami(e)s, ma famille, mes professeurs…).


- Amotivation : Je ne suis pas -ou plus- du tout prêt à faire une activité, une tâche.





Y-a-t-il une motivation meilleure qu’une autre ? Pour la performance ? Pour se sentir bien apaisé(e), épanoui(e)… ?


En général, on dit que les motivations intrinsèques amènent davantage de résultats positifs car la personne est réellement motivée par l’activité en elle-même, elle va prendre du plaisir à faire son activité, elle pourra passer énormément de temps à la faire et ses performances seront alors meilleures. Mais on voit des sportifs de haut niveau ou des entrepreneurs, réussir avec une motivation extrinsèque !


André Agassi, par exemple, joueur de tennis américain de renom, a confié : « Quand j’étais petit, je détestais le tennis. Je jouais parce que mon père me forçait. » Ainsi, l’environnement peut suffire pour maintenir la motivation.


Vous vous épanouirez peut-être moins si vous avez une motivation extrinsèque, vous prendrez moins de plaisir à faire la tâche, mais vous aurez une motivation toute aussi élevée, elle sera juste différente, pas moins forte.





On peut également avoir plusieurs types de motivations…


Par exemple, on peut commencer son sport parce qu’on aime l'activité physique choisie et les émotions qu’elle nous apporte, on a donc une motivation intrinsèque de stimulation. Puis on voit que l’on progresse, donc on commence à se fixer des objectifs de performances, ainsi ce qui nous motive à aller à certains entraînements c’est notre motivation identifiée, l’objectif que l’on poursuit. Si l’on continue de progresser, on peut développer une motivation introjectée ou externe, on répond à une pression personnelle, voire environnementale, parce qu’il y a les médias peut-être, notre famille qui nous met un peu de pression et on a envie de réussir.


On peut avoir plusieurs types de motivations pour une même activité et l’une va prendre le dessus sur l’autre à certains moments.





A mon sens, la meilleure des motivations, c’est de savoir pour quelles raisons on fait les choses.


Posez-vous cette question régulièrement : Pour quelles raisons je veux faire ceci ? Pour quelles raisons je fais ce que je suis en train de faire ?


Cela vous permettra de rester sur le chemin que vous voulez prendre et de ne pas en dévier. Connaître votre cause (« je fais ceci pour atteindre tel but… », « je fais cela pour rendre fier telle personne… ») va vous donner la force, va vous permettre de continuer même si parfois vous prenez moins de plaisir … et ça c’est la motivation, c’est la force qui vous permet de continuer à faire ce que vous devez faire même quand vous êtes fatigué(e), triste ou énervé(e).


La motivation NAIT de la cause, du pourquoi, et pas l’inverse.





Afin de réfléchir aux aspects motivants de vos activités, ou pour essayer de trouver une activité qui vous motive réellement, je vous invite à regarder ma vidéo Youtube sur le sujet.


Je peux également vous proposer deux questionnaires permettant de tester vos motivations vis-à-vis de votre sport ou de votre travail.

.

Vos réponses seront analysées dans les plus brefs délais, vos résultats vous seront transmis par mail avec des conseils pour vous aider au mieux !




Léa Gris

334 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout